Le scientifique est un individu qui s’investit avec rigueur et abnégation à l’étude de la science ou des sciences en ayant recours à des méthodes dites « scientifiques ». Il s’agit d’un métier rémunéré que vous pouvez adopter. Étudiant dans une filière scientifique, vous vous demandez quel salaire vous pouvez toucher avec un tel métier ? Alors, découvrez dans cet article le salaire auquel peut prétendre un scientifique.

Le salaire d’un scientifique 

Le salaire d’un scientifique varie suivant plusieurs paramètres. Le premier d’entre eux est son niveau d’expertise. En effet, les postes de scientifique débutant ont un salaire qui avoisine 25 842 € par an tandis que les postes nécessitant plus d’expérience peuvent faire gagner un salaire annuel de près de 48 000 €.

En France, le salaire annuel le plus élevé pour un scientifique est de 48 774 € et le salaire le plus bas est de 25 199 €. De manière générale, le salaire moyen national pour un métier scientifique en France est de 33 327 € soit 17,09 € par heure.

Le salaire du scientifique peut également varier selon qu’il travaille dans le secteur privé ou dans le secteur public. D’après une récente étude menée par l’Apec en 2021, les jeunes cadres scientifiques du secteur privé qui mènent des projets techniques peuvent recevoir un salaire annuel qui varie entre 32 000 € et 48 000 €. Par ailleurs, la rémunération moyenne est d’environ 38 000 €, la moitié gagne moins que ce montant et l’autre moitié plus.

De façon globale, il faut avouer que le secteur privé français rémunère bien plus que le public en ce qui concerne les métiers scientifiques. Un jeune doctorant en science du secteur privé perçoit une rémunération mensuelle d’environ 2500 € au début de sa carrière. S’il évolue dans le secteur public, le même scientifique percevra plutôt 2200 €. Toutefois, en tant que chercheur, le secteur public offre bien plus d’opportunités de recherches que le privé.

Vous pouvez aussi découvrir :  Quelle formation suivre pour devenir aide soignante ?

Si vous décidez de poursuivre vos études jusqu’au bac+8 ou plus, vous pouvez toujours choisir votre employeur. Avec un tel niveau d’expertise, le marché mondial de l’emploi s’ouvre à vous.

Les métiers scientifiques les plus prometteurs pour les prochaines années

Plusieurs métiers peuvent être qualifiés de scientifiques. Nous avons par exemple les archéologues, astronomes, économistes, informaticiens, géologues, astrophysiciens, biologistes, chimistes, écologistes, électriciens, hydrologistes, etc.

Parmi ces métiers, ceux du domaine de l’ingénierie jouissent d’une belle croissance (près de 4,5 % par an). Selon de récentes études, ce secteur prévoit de recruter près de 12 000 scientifiques par an, et ce, jusqu’en 2023. Au nombre des métiers scientifiques et techniques des sciences de l’ingénieur, les experts en structure ou en logistique sont très demandés. Dans le même temps, les spécialistes en modélisation des données du bâtiment (BIM) sont très courtisés par les entreprises de Génie civil.

En ce qui concerne les techniciens, les spécialistes en électricité, en télécommunication, en hydrologie ou encore en géoscience sont aussi recherchés par les entreprises. Avec un effectif de moins de deux candidats par offre d’emploi publié, ces métiers demeurent très porteurs et vont certainement le rester.

Fiscalité, comment calculer votre salaire net en France ?

En France, si vous percevez une rémunération brute de 36 000 €, vous serez imposé à hauteur de 7157 €. Autrement dit, votre revenu mensuel net sera de 2404 € par mois, ou 28 843 € par an. Le taux d’imposition moyen en France est de 19,9 % et le taux d’imposition marginal est quant à lui de 36,5 %.

Le taux d’imposition marginal signifie ici que vos revenus supplémentaires immédiats seront imposés à ce taux. Ainsi, si vous bénéficiez d’une augmentation salariale de 100 €, vous serez imposé à hauteur de 36,53 €, par conséquent votre salaire net n’augmentera que de 63,47 €.

Vous pouvez aussi découvrir :  Quelles sont les informations à mettre dans un CV ?

De nos jours, il est de plus en plus difficile de obtenir un prêt auprès d’une banque. Cependant, si vous avez un statut de scientifique, cela peut vous aider. En effet, les banques ont tendance à accorder plus facilement des prêts aux scientifiques car elles considèrent que ces derniers ont un avenir plus prometteur. De plus, les scientifiques ont généralement un bon niveau de vie et peuvent donc plus facilement rembourser leur prêt. Pour un crédit de 2000 euros, il est possible d’avoir des conditions bancaires très avantageuses.

Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Qui sommes-nous ?

    Nous sommes un groupe de passionnés en science. Nous fournissons des articles du vulgarisation et des avis sur des formations ainsi que des compte rendu métier.

    Suivez-nous au fil de nos articles pour en savoir plus.



    Copyright Vocasciences.fr | Métiers, Formations et blog science.

    Mentions légales