Le chômage est un problème crucial au sein de toute économie. Est considérée comme chômeur toute personne de 15 ans et plus n'ayant pas d’emploi ou étant à la recherche d’un emploi. En France, comme partout ailleurs, le taux de chômage fluctue. Toutefois, les tendances révèlent une certaine hausse du phénomène ces dernières années. Pourquoi y a-t-il autant de chômage en France ?.

Les causes du chômage en France

Les causes du chômage sont multiples. Le Mouvement des entrepreneurs de France (Medef) et les néolibéraux expliquent l’accroissement du taux de chômage par le manque de compétitivité des entreprises qui est dû au coût élevé du travail, à la rigidité du Code du travail et à l’inadéquation entre l’offre et la demande de travail. Pour le Medef, la réduction du temps de travail impacte aussi négativement sur la compétitivité des entreprises.

Le coût de travail trop élevé

La hausse du chômage s’exprime par le coût de travail trop élevé. Cet aspect du marché du travail n’encourage pas les entreprises à embaucher. Les employeurs sont limités par le niveau actuel de la rémunération et des charges patronales. Les cotisations sociales, le Smic et les revendications des syndicats constituent d'autres sujets de réticence. Il existe également d'autres avantages du travailleur, perçus comme un frein à la compétitivité des entreprises, qui plombent la création d’emploi.

La rigidité du Code du travail

La rigidité du Code du travail est considérée comme une seconde cause du chômage. Cette situation fait que des ajustements ne peuvent être opérés entre l’offre et la demande de travail. Les employeurs appréhendent les règles administratives jugées lourdes, coûteuses et contraignantes.

Vous pouvez aussi découvrir :  Comment gagner 2000 euros par mois sans diplôme ?

La loi française encadre de très près les procédures de licenciements. Il existe aussi une législation stricte sur les contrats de travail. La génération actuelle d’employeur veut être libre d’embaucher et de licencier en fonction du rythme de travail fourni par l’employé.

L’inadéquation entre l’offre et la demande

Le déséquilibre entre l’offre et la demande de travail est une ultime cause du chômage en France. Des entreprises aussi peinent à avoir un personnel pour un secteur d’activité précis. Il s’agit des secteurs de la restauration, de l’hôtellerie, des services des entreprises et des services particuliers. Il est aussi difficile de fournir un personnel d’agents d'entretiens, d’aides à domicile, d’employés de maison, d’aides-soignants, de serveurs. La rémunération de ce type d’emploi est proche du Smic. De plus, il ne requiert pas de qualification et n’offre pas de perspectives. Cette désarticulation fait que des offres de travail peuvent être non pourvues alors que la demande reste insatisfaite dans les secteurs concernés.

La réduction du temps de travail peut elle aussi être classée comme une cause de la hausse du chômage. Il y a, sur ce point, une remise en cause des heures de travail par semaine. Les 35 heures sont vues comme un frein à la compétitivité des entreprises et à la création d’emploi. Les employeurs veulent l’abrogation des 35 heures et une augmentation du temps de travail.

Les approches d'appréciation permettant de relativiser le taux élevé de chômage en France

Bien que le chômage soit plus que jamais un problème majeur de l'économie française, l’estimation de la population des sans-emploi diffère en fonction des indicateurs. Diverses approches révélant des statistiques différentes sur le chômage en France poussent à relativiser sa compréhension

Le Bureau international du travail Bit a une conception propre du chômage. Il considère comme chômeur, une personne sans emploi mais qui est engagée dans une recherche active ou dans la démarche d'en avoir un dans un court délai. Le chômeur doit aussi être dans les dispositions d’occuper le poste trouvé ou proposé.

Vous pouvez aussi découvrir :  Métiers du développement durable : pourquoi suivre une formation dans ce domaine ?

L'Insee, se fondant sur les indicateurs du Bit, a dénombré, au dernier trimestre de 2021, près de 2,4 millions de chômeurs français. Ce qui représente une hausse de 52 000 personnes en comparaison au trimestre précédent soit un taux de 8,1%.

Pôle Emploi quant à elle fusionne les données de l’agence nationale pour l’emploi et les chiffres des institutions locales. Ainsi, au quatrième trimestre de 2021 étaient recensés 5 368 200 Français au chômage. Au sein de cette masse se retrouvent 3 101 800 sans emploi et 2 266 500 personnes exerçant une activité réduite.

Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Qui sommes-nous ?

    Nous sommes un groupe de passionnés en science. Nous fournissons des articles du vulgarisation et des avis sur des formations ainsi que des compte rendu métier.

    Suivez-nous au fil de nos articles pour en savoir plus.



    Copyright Vocasciences.fr | Métiers, Formations et blog science.

    Mentions légales