Zoom sur le métier : Technicienne de contrôle assainissement
Technicien de contrôle assainissement (Définition, Missions et Rôle)

Dans nos villes, le cycle de l’eau passe aussi par les égouts. Tout un réseau souterrain permet de renvoyer les eaux usées des particuliers et des industriels vers les stations d’épuration. Tous ces réseaux d’assainissement engendrent des coûts pour les collectivités mais aussi pour les usagers. Aussi, pas question qu’il y ait des fuites, des odeurs d’utilisation sauvage? Vous, technicien de contrôle d’assainissement, vous êtes là pour surveiller le bon fonctionnement du réseau.

Contrôler le bon fonctionnement

Vous êtes chargé de surveiller et de veiller à l’entretien et au bon fonctionnement du réseau des effluents de l’agglomération dont vous avez la charge. La surveillance peut se faire directement en inspection dans les canalisations, ce qui rend votre travail exigeant physiquement. Gare aux risques de glissade et de chute. Cependant les techniques évoluent et vous pouvez avoir recours à des instruments pour vous aider dans votre travail d’inspection. Ainsi, grâce à la fluorescéine vous colorez les effluents ce qui vous permet de détecter les fuites et les obstructions sur le réseau. Grâce aux différents capteurs installés dans les points stratégiques du réseau et aux téléalarmes, vous effectuez la surveillance à distance, ce qui vous évite le désagrément des mauvaises odeurs! Par ailleurs, certains réseaux sont équipés de caméras vidéos dirigées à distance. L’analyse des images ainsi recueillies vous permet de détecter rapidement les problèmes.

Faire respecter la réglementation

Vous êtes chargé de la police de l’eau. A ce titre, vous êtes assermenté par l’administration. Vous êtes autorisé à dresser des procès-verbaux si vous constatez des infractions. Vous devez surveiller la conformité et la qualité des effluents qu’ils soient d’origine urbaine, industrielle ou pluviale. En effet, la station d’épuration qui va recevoir les effluents, ne peut pas traiter toutes les pollutions ni supporter des volumes trop importants qui ne sont pas prévus. Pour effectuer ce contrôle, vous disposez là aussi de plusieurs méthodes. d’une part, vous pratiquez des échantillonnages à travers les différents points stratégiques du réseau. d’autre part, vous rendez visite régulièrement aux industriels et vous vérifier par des analyses que les eaux rejetées correspondent aux critères en vigueur. Par ailleurs, vous vérifiez la conformité des branchements et, en cas de problème, vous pouvez organiser l’intervention d’une équipe d’égoutiers et/ou mettre en demeure l’usager de remédier à l’infraction.

Gérer le réseau

Vous apportez des conseils aux industriels, notamment en ce qui concerne les pré-traitements possibles avant le rejet dans le réseau. Vous essayez de trouver des solutions amiables et durables avec les industriels. A défaut, vous faites des rapports aux autorités sanitaires comme la DRASS ou la DRIRE ou les services vétérinaires. En cas de pollution accidentelle, vous devez pouvoir identifier cette pollution à la source, en trouver l’origine et y remédier à l’aide du responsable de celle-ci.Enfin vous avez également la charge d’instruire les permis de construire au niveau du contrôle des raccordements et de répondre aux plaintes des usagers en matières d’odeur ou d’infiltrations.

Aucune réponse

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



    Copyright Vocasciences.fr | Métiers, Formations et blog science.

    Mentions légales