Zoom sur le métier : Paléontologue (Définition, Missions et Rôle)

Fouiller le passé, rechercher et étudier des créatures préhistoriques, des os fossilisés de plusieurs millions d’années, c’est le travail du paléontologue. Vous étudiez les restes des êtres vivants du passé, tels qu’on les trouve enfouis dans les roches ou les sédiments géologiques. Votre domaine est étroitement lié à d’autres disciplines, en particulier à l’anatomie comparée et à la géologie, mais aussi à la biologie et à la chimie organique.

Etudier sur le terrain

Une défense de mammouth, un crâne de T-Rex?, vous nous faites voyager dans le temps en déterrant des ossements. Pour cela, vous devez dater les terrains, dresser les tableaux de filiations des êtres vivants, souvent jouer avec des puzzles d’os afin de reconstituer un squelette. Lorsque vous avez repéré un fossile, vous utilisez d’abord des brosses et des pelles pour dégager la terre et la roche friable, parfois en arrosant les argilites. Ou bien, vous utilisez les grands moyens, marteaux-piqueurs et explosifs dans le cas de roches très dures. Vous n’oubliez pas de dessiner et de situer la position exacte des os découverts pour faciliter la reconstitution. Les fossiles extraits, vous les enveloppez dans des morceaux de toile et de papier trempés dans du plâtre, afin de les préserver au maximum des coups.

Décrire et classer

Pour vous, la découverte d’un fossile sur le terrain n’est que le début d’un long travail d’identification et de comparaison. A vous de nommer, décrire et classer l’objet, et de le comparer avec des descriptions dénichées dans des articles ou monographies, ou avec des objets stockés dans des musées en France ou à l’étranger. Arrivés au laboratoire, les fossiles parfois encore encastrés dans la roche, vont être dégagés. Il vous faut alors utiliser divers instruments et méthodes en fonction de la dureté de la roche et de l’état d’avancement : scie, aiguilles en tungstène, stylos à air comprimé, acide acétique. Une fois ce travail laborieux et délicat réalisé, vous devez reconstituer le puzzle tout en protégeant les os qui sont revêtus d’une couche protectrice.

Modéliser, reconstruire

La modélisation est incontournable de la paléontologie moderne. Après le fémur d’
Orrorin
c’est au tour des restes de
Sahelanthropus tchadensis
de faire l’objet d’une reconstitution grâce aux techniques modernes. Les morceaux ont été isolés et ré-assemblés électroniquement et les déformations corrigées. Le résultat est sans appel : en aucun cas, le crâne ainsi reconstitué ne peut être celui d’un singe.

Piloter des recherches

Il vous revient aussi de publier les résultats de votre recherche dans des revues scientifiques. Vous vous appuyez sur une certitude d’ensemble, dans l’incertitude du détail. Il a existé un monde ancien, peuplé d’animaux et de végétaux aujourd’hui disparus. Nous n’en aurions pas eu la moindre idée si les paléontologues n’avaient pas été là pour nous fournir les documents, les étudier, les trier et les ordonner, et nous mettre entre les mains des témoins irrécusables d’une histoire de la vie qui se perd dans la nuit des temps.

La vue basse et pourtant le regard plein d’humanité, vous regardez le passé, en parcourant le monde, pour retracer l’évolution des espèces !

Aucune réponse

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



    Copyright Vocasciences.fr | Métiers, Formations et blog science.

    Mentions légales