Zoom sur le métier : Gestionnaire actif – passif (Définition, Missions et Rôle)

Entre stratégie financière et politique commerciale, le gestionnaire actif/passif a une fonction très dynamique et plus diversifiée que son rôle fonctionnel ne le laisse entendre. Vous collectez, analysez, interprétez et mettez à disposition de votre direction toutes les informations nécessaires à la bonne évaluation des risques et des opportunités financières dans le but d’améliorer la performance de l’entreprise.

Analyse du bilan

Les actifs représentent les divers placements d’une société d’assurances, que ce soit sous une forme d’actions, d’obligations, de devises, de contrats ou d’options sur les marchés à terme. Le passif recouvre les sommes dues aux assurés lors d’un sinistre. L’analyse de l’équilibre des deux est au cœur de votre profession. L’objectif est d’évaluer et d’aider à la décision d’équilibre entre les ressources et leur emploi en fonction du risque et en tenant compte à la fois de leur rentabilité et du cadre réglementaire.

Identifier les risques principaux

Risque de liquidité et risque des taux nécessitent d’être abordés avec la plus grande rigueur. Votre analyse est faite en tenant compte d’une réglementation que vous envisagez de manière internationale. Les ratios prudentiels sont autant d’indicateurs de contrainte qui dépendent de ces législations.En vous appuyant sur une analyse de la clientèle, vous êtes à même d’anticiper les risques de crise prolongée de liquidité ou de crise économique.

Opérer une modélisation financière

Vous maîtrisez la typologie des risques, ce qui vous permet une modélisation du comportement de la clientèle. Modéliser le passif, calibrer un modèle, mettre en place un système d’évaluation et de mesure pour la gestion et l’allocation des fonds propres sont autant de tâches qui suppose un recours à l’informatique et aux mathématiques financières.

Concevoir des stratégies d’actif et de passif

Pour augmenter le retour sur fonds propre, vous déterminez une stratégie d’allocation et de solvabilité future. Les moyens à définir pour couvrir les risques passent également par la mise en place d’un programme de réassurance. Vous veillez ainsi à éviter les impasses résultant de la différence entre les emplois et les ressources du bilan.

Force de proposition, vous êtes en relation avec les différents services des directions technique, financière et comptable. œvre de prospective et de planification, la gestion actif-passif a l’avenir pour elle.

Aucune réponse

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



    Copyright Vocasciences.fr | Métiers, Formations et blog science.

    Mentions légales