Zoom sur le métier : Chargée d’études techniques du sous-sol
Chargé d’études techniques du sous-sol (Définition, Missions et Rôle)

Votre mission consiste en une recherche de contraintes géotechniques du site, en tirant parti de la documentation existante et en effectuant un examen visueldes lieux.

Enquêter sur le sol

Cette phase initiale, essentiellement documentaire, doit intervenir le plus tôt possible dès ladéfinition des projets. Vous recherchez les contraintes géotechniques du site, en tirant parti de la documentation existante. Même dans les zones n’ayant pas fait l’objet d’étude géotechnique ou de reconnaissance antérieure, la consultation des archives cartographiques peut s’avérer très utile. Vous recherchez les cartes topographiques à différentes échelles, les cartes géologiques, les cartes spécifiques (pédologiques, hydrogéologiques, géomorphiques, géotechniques, ….) Vous exploitez certaines indications toponymiques ou indices morphologiques ou hydrologiques pour déceler les problèmes géotechniques sous-jacents à prendre en compte. En site non urbanisé, vous consultez les missions photographiques aériennes disponibles sur les lieux, quelles que soient les échelles et les émulsions utilisées. Vous y recherchez la géométrie des terrains, la présence d’accidents géologiques, l’identification de zones humides, mal drainées, de zones instables(glissements, effondrements), ainsi que des indications diverses sur l’occupation du sous-sol (drainage agricole, vestiges archéologiques).

Examiner le site

L’étude sur documents est obligatoirement complétée par un examen visuel des lieux. Cette prise de contact, qui doit déborder le cadre strict de l’emprise, permet de relever les indications utiles sur la configuration générale du site. Vous accordez une grande importance au comportement des structures existantes. De même, l’examen des fouilles exécutées à proximité peut vous donner des indications utiles sur les caractéristiques des terrains, leur stabilité et sur la présence d’eau. La profondeur de la nappe phréatique pourra être évalué à partir du recensement des puits existants dans le voisinage. La nature du peuplement végétal pourra également vous renseigner sur l’humidité relative des sols.En zone non ou peu urbanisée, les caractéristiques morphologiques du site feront l’objet d’un examen détaillé.

Etablir un rapport d’étude

Votre mission se traduit par l’établissement d’un rapport d’analyse documentaire des contraintes géotechniques. Vous apporterez les éléments concernant le recensement des sources d’informations utilisées avec indication de leur fiabilité, les observations effectuées sur le site y compris éventuellement quelques sondages à la tarière. Vous effectuez aussi une revue des problèmes géotechniques prévisibles sur la base de l’interprétation des données recueillies. Vous pouvez mentionner, par exemple, les difficultés prévisibles liées aux terrassements, la présence de roche ou d’eau, tenue des fouilles, sensibilité de l’environnement, stabilité générale du site, mode de blindage,… Puis, vous finalisez le tout par un profil schématique géologique et hydrogéologique prévisionnel avec les localisations des contraintes géotechniques répertoriées.

Modifier le projet initial

Vous êtes souvent amené à modifier le projet en tenant compte des caractéristiques géotechniques. Le rapport géotechnique doit donc fournir des éléments clairs et précis. Vous devez en outre préciser, dans la mesure où la zone présente des aléas, s’il y a lieu de compléter la phase d’enquête par une étude géotechnique qualitative ou une étude spécifique.

Ce que vous aimez, c’est vous partager entre une activité en laboratoire et une présence sur le terrain. 

Aucune réponse

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



    Copyright Vocasciences.fr | Métiers, Formations et blog science.

    Mentions légales