Zoom sur le métier : Analyste de crédit (Définition, Missions et Rôle)

Prêter de l’argent avec le risque de ne jamais le revoir… Un danger contre lequel toute banque ou société de crédit se prémunit en s’entourant des conseils de l’analyste de crédit. Crédit immobilier, crédit à la consommation, crédit d’équipement professionnel… Vous, analyste, étudiez minutieusement les demandes des clients avant d’émettre un avis sur l’opportunité d’accorder ou non le crédit.

Mener une enquête

Vous intervenez à chaque demande importante de crédit. Vous ne rencontrez pas la clientèle, mais êtes, par le biais du téléphone, en relation étroite et régulière avec les chargés de clientèle. Spécialisé par type de clientèle et de crédit, vous identifiez et calculez les risques susceptibles d’être pris par la banque. Pour un particulier, vous vous efforcez d’évaluer ses capacités de remboursement, vous scrutez l’évolution de son compte et vérifiez l’existence de garanties suffisantes. Pour une entreprise, vous vous penchez sur ses comptes, comparez les derniers bilans et les perspectives de développement et évaluez ses forces et faiblesses par rapport à la concurrence.

Prendre une décision, rédiger des rapports de conclusion

Après avoir étudié les garanties offertes par les particuliers et les entreprises qui souhaitent obtenir un prêt, vous rendez votre verdict… Dans le cas de dossiers courants, vous prenez seul la décision d’accorder ou non le prêt. Vous réalisez différentes simulations et déterminez les conditions commerciales : taux d’intérêt, durée, montant des mensualités. Vous émettez des hypothèses. Faut-il prêter à 6 % sur 15 ans ou à 8 % sur 20 ans ? Au dessus d’un certain montant, un comité spécialisé, sous la responsabilité du directeur de crédit, est chargé de prendre la décision. Vous occupez une place capitale, c’est vous qui transmettez le dossier avec un avis motivé.

Prêter de l’argent sans risque

Vous exercez un métier à responsabilité qui ne laisse pas de place à l’à peu près et qui exige beaucoup de rigueur. En d’autres termes, vous n’avez pas droit à l’erreur ! Vous possédez de solides connaissances en économie, droit, fiscalité, comptabilité et maîtrisez toutes les techniques de calcul de ratios qui permettent de dégager des indices fiables. Vous devez savoir refuser un crédit, même si le client est « beau parleur ». Un risque mal calculé peut entraîner de lourdes pertes pour la banque.

On peut également vous solliciter après l’accord d’un prêt. En effet, c’est vous, analyste de crédit, qui intervenez également si un client ne paie pas ses dettes…

Les banques sont tout sauf philanthropes. Quand elles prêtent, il faut que ça rapporte !

« Les bons comptes font les bons amis », si vous possédez toutes les qualités d’un bon analyste de crédit, vous aurez, sans soucis, plein d’amis !

Aucune réponse

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



    Copyright Vocasciences.fr | Métiers, Formations et blog science.

    Mentions légales