L’environnement est au cœur des préoccupations humaines depuis plusieurs décennies car la planète a subi beaucoup de dégâts qui ont dégradé la faune et la flore.

Depuis les problèmes liés à la couche d’ozone, plusieurs actions envers la nature et l’environnement ont vu le jour. Les associations écologiques ont pris un élan plus politique qu’avant et beaucoup de lois ont été votées dans plusieurs pays industrialisés. Il y a eu beaucoup de taxes visant à sensibiliser les populations pour préserver l’environnement comme la taxe carbone en France et dans beaucoup de pays européens.

Cette préoccupation a donné naissance à plusieurs formations universitaires avec des débouchées dans ce domaine.

Master en développement durable

Un besoin de gestion en matière d’environnement s’est fait sentir depuis quelques années déjà, au niveau des entreprises des administrations et des organisations non gouvernementales. Le développement durable a alors pris une dimension et on a inclut ces formations parmi les nombreuses spécialités de management.

Ce diplôme qui est le master en développement durable, destine les étudiants à pouvoir analyser les politiques de développement durable et leur mise en œuvre de manière concrète aux sein des entreprises et différentes industries nottamment.

Il faut avoir le niveau bac + 3 pour intégrer ce genre de formation et elle se déroule sur une période de 2 ans avec un total de 120 ETCS.

L’ESI Business School est la première école en France a avoir proposé une formation mixte entre management et développement durable. La formation en plus du management, dispense des cours en environnement, en développement durable et en RSE.

Il y a une combinaison de cours qui forme un programme enrichi et complet pour ce genre de formations, les différentes disciplines enseignées entre autres, sont :

  • Management environnemental du développement durable ;
  • Management de la qualité ;
  • Management de projet ;
  • Développement durable ;
  • Droit de l’environnement ;
  • Gestion des risques environnementaux et industriels ;
  • Gestion de la planification et des méthodes…

Les stages dans des entreprises, donnent l’occasion aux étudiants de faire des rencontres et d’avoir des interactions avec les professionnels du terrain afin de s’enrichir de leurs expériences. En fin de cursus, l’étudiant doit valider son diplôme par un mémoire de fin d’études.

Pour s’inscrire , il faut avoir un acquis d’étude de bac +3 et faire une demande d’inscription qui se fait la plus part du temps en ligne. Certains établissement acceptent les étudiants sur simple étude de dossier et d’autres peuvent convoquer le candidat pour un entretien oral pour déterminer le degré de motivation des étudiants.

Master en gestion de l’environnement

C’est un master qui forme des cadres gestionnaires, chercheurs et ingénieurs de l’environnement. Ils sont appelés à faire de la gestion des territoires respectueuses de l’environnement. Elle implique aussi la recherche dans un objectif de conservation de la biodiversité.

Vous pouvez aussi découvrir :  Les masters dans la santé publique

Un autre aspect de la formation est la communication au sujet du développement durable à travers la production aquacole et halieutique, comme cela se fait aussi en prévenant les risques naturels.

La formation dure deux ans et comprend plusieurs programmes, tels que le parcours de gestion de l’environnement et de la biodiversité, et un programme similaire en tronc commun.

En deuxième année, en plus des mêmes programmes de la première année, s’ajoutent des programmes comme la double compétence en écologie et gestion de la biodiversité, production et exploitation durable des bio-ressources aquatiques. Sur le plan communication, il y a un programme qui s’intitule communication et éducation à la biodiversité.

Dans le cadre d’un master pro, il est possible de faire un master en gestion de l’environnement en alternance. Il y a aussi la possibilité de faire un master en génie de l’environnement, c’est l’équivalent d’ingénieur dans cette spécialité.

Les diplômés peuvent trouver des débouchés dans plusieurs secteurs comme l’environnement, l’agriculture biologique, l’éco-industrie, l’aménagement des territoires, les énergies renouvelables et la gestion des déchets.

L’environnement de nos jours, est au cœur de tous les secteurs d’activité, c’est un facteur d’accompagnement dans toutes les spécialités.

L’environnement est devenu le souci de l’humanité toute entière, les gouvernements des pays développés ont fait des programmes à long terme pour donner des priorités au respect de l’environnement dans toutes les activités industrielles et économiques du pays.

master en écologie

Master en écologie professionnelle

De nos jours, le plus important est de penser au développement durable. De nombreux objectifs ont été fixés pour permettre de préserver notre écosystème. Pour aider à l’accomplissement de ces objectifs, des programmes et des systèmes d’action ont été instaurés. L’écologie opérationnelle fait partie de ces nouvelles actions indispensables au développement. C’est pourquoi nous allons vous détailler ce master écologie professionnelle.

Qui peut suivre la formation ?

Étant donné qu’il s’agit de formation en Master, seuls les étudiants ayant eu leur diplôme de licence 3 dans ce domaine peuvent la suivre. Elle concerne ceux qui ont une licence 3 en sciences, en technologie, en santé, en mention sciences de la vie, ou une autre équivalente. La formation s’ouvre à tout étudiant possédant cette qualification et souhaitant contribuer à la valorisation des espaces naturels, et au développement durable.

La formation est aussi accessible à ceux qui s’intéressent à l’étude et la gestion de la biodiversité. Les experts en ce domaine utilisent plusieurs méthodologies et outils spécifiques. Cela leur permet de faire des diagnostics et des pronostics à partir des situations vécues et observées lors de l’étude. Suivre une formation en ce domaine est un atout pour la préservation de l’environnement.

Vous pouvez aussi découvrir :  Pourquoi faire un BTS tourisme ?

Ce domaine d’étude permet d’intégrer plusieurs secteurs d’activité. Une fois le diplôme de Master décroché, les sortants peuvent s’engager dans le secteur des bureaux d’étude, dans les conservatoires. Ils peuvent également entrer dans la direction et administration régionale des parcs naturels, et même dans des entreprises d’autres secteurs. Ils s’engageront en tant que spécialistes d’étude d’impact environnemental.

Pourquoi choisir cette formation ?

L’objectif est de former des experts en écologie généraliste de terrain, ayant une connaissance pratique et qui est apte à diriger une étude complète de la faune et de la flore. La formation vise la maîtrise des techniques d’intervention et d’analyse de la biodiversité. Le but de la formation est que chaque sortant peut être capable de mener à bon terme les négociations des projets qui lui sont attribués.

Les étudiants dans ce cursus peuvent aussi bénéficier de nombreux avantages, comme d’une bourse d’un montant de 2 000 euros, qui peut être déduite des frais de scolarité. Les étudiants qui suivent la formation auront un encadrement exemplaire : parrainés par l’AFIE soit l’Association Française Interprofessionnelle des Écologues.

De plus, la plus grande partie des enseignements sera dirigée par des professionnels, et sera faite directement sur le terrain dans des conditions réelles.

Quels sont les programmes abordés pendant la formation ?

La formation se divisera en deux cycles, se composant tous deux, de deux semestres : le master 1 et le master 2. Pendant les deux semestres du cycle de master 1, les étudiants feront 570 heures de cours présentiel. Ils passeront 150 heures sur le terrain pour les applications, et 4 mois de stage en entreprise.

Pour le cycle de master 2, ce sera 505 heures de cours présentiels, dont 155 heures de pratique sur terrain, et la période en entreprise est de 6 mois. Bénéficiez de stage chez des partenaires de renom, pour vous permettre d’approfondir vos connaissances, tout en gagnant de l’expérience. Après la formation, les étudiants pourront prendre le titre d’ingénieur écologue en bureau d’étude, chargé d’étude ou de mission en conservatoire. Il pourra aussi être doctorant en écologie.

Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Qui sommes-nous ?

    Nous sommes un groupe de passionnés en science. Nous fournissons des articles du vulgarisation et des avis sur des formations ainsi que des compte rendu métier.

    Suivez-nous au fil de nos articles pour en savoir plus.



    Copyright Vocasciences.fr | Métiers, Formations et blog science.

    Mentions légales