Comment rédiger un CV en 2022 ?

Table des matières
5/5 - (161 votes)

Plusieurs personnes pensent que rédiger un curriculum vitæ est une tâche banale et facile. Cela aurait pu être le cas, si celui qui rédige un CV était le seul candidat au poste. Rédiger un tel document revient à faire une compétition contre plusieurs autres personnes. Alors, il importe d’avoir une idée sur comment le faire, ainsi que les bonnes méthodes pour y arriver.

Conseils généraux pour établir un CV

Avant d’aller dans les détails, il est essentiel de donner les conseils qui englobent tout ce qu’il faut faire pour avoir un bon CV.

Il faut commencer par citer dans une approche anti-chronologique tous les éléments qui doivent figurer sur le document. Cela signifie qu’il faut parler des expériences en premier, puis des formations. Pour chaque catégorie, l’élément le plus récent doit être cité avant le plus ancien.

Vous devez donner des informations vraies et vérifiables et le CV doit rester le plus court possible. Chaque mot utilisé doit être choisi soigneusement. Il faudrait donc adopter un vocabulaire simple et professionnel.

Chaque rubrique du document doit être distincte l’une de l’autre. Il faut par ailleurs de la suite logique entre les informations fournies dans le CV. Enfin, il est important de faire de l’humour dans le document.

Dès que vous finissez la rédaction de votre fichier, il faudrait le faire corriger par une personne qui en a les compétences.

Ce qu’il faut mettre dans un CV

Un curriculum vitæ comporte de nombreuses rubriques. Les unes contiennent des renseignements relatifs à la vie professionnelle de l’intéressé tandis que les autres informent sur la vie privée.

Vous pouvez aussi découvrir :  Quelle formation choisir à 40 ans ?

Les informations personnelles

Sur le document, l’intéressé doit mettre dans cette catégorie, les données suivantes :

  • son nom complet ;
  • son adresse complète ;
  • ses numéros de téléphone (aussi bien le mobile que le fixe) ;
  • son adresse électronique ;
  • son site web (s’il en a).

Il est essentiel d’être prudent et de mettre les bonnes informations à ce niveau.

L’objectif de carrière

Il s’agit ici de faire une courte description de l’objectif de la carrière. De façon plus simple, le candidat à l’emploi doit décrire dans cette rubrique, ce qu’il désire faire. La plupart du temps, une ou deux phrases suffisent pour présenter cette rubrique. C’est une manière de dire à l’employeur le type de travail recherché par le candidat.

L’astuce souvent utilisée pour convaincre les recruteurs est l’établissement d’un lien entre cet objectif de carrière et l’offre d’emploi en vue.

Les Formations ou Diplômes obtenus

Il s’agira ici de faire la lumière sur les études générales suivies, ainsi que sur celles qui ont été spécifiques. À cet effet, le candidat doit donner le nom de l’établissement dans lequel les études ont été suivies ainsi que la ville, où cet organisme se trouve. Il faut aussi préciser le niveau d’étude atteint et l’année d’obtention du diplôme. Insister sur les compétences en rapport avec le poste envisagé est une bonne stratégie pour impressionner le recruteur. Il ne faut pas oublier de mentionner dans cette rubrique, les formations extra-académiques ainsi que les mentions spéciales obtenues.

Expérience de travail

À ce niveau, le rédacteur doit mentionner les différents postes occupés jusque-là. Il faut préciser pour cela :

  • le nom de la société ;
  • l’intitulé du poste occupé ;
  • la période d’occupation du poste ;
  • les activités liées au poste occupé.
Vous pouvez aussi découvrir :  Parcours, compétences du métier du technicien de laboratoire

Dans cette rubrique, il ne faut pas se limiter aux emplois rémunérés. Les stages et les expériences de bénévolat comptent également.

Autres rubriques à mettre dans le CV

Outre les précédentes sections jugées importantes, il y en a qui ne sont pas des moindres, mais qui peuvent faire pencher la balance d’un côté que de l’autre.

Il s’agit pour le candidat de fournir d’autres informations supplémentaires portant sur les langues étrangères parlées et écrites, les connaissances informatiques, les associations professionnelles dont il est membre, etc. Ensuite, il faudrait dans une rubrique dédiée aux centres d’intérêt, mentionner toutes les activités de loisirs sains. Cette partie renseigne davantage sur la personnalité du candidat.

Enfin, pour ce qui est des références, il n’est pas très recommandé de les mettre dans le CV. Cela pourrait être contreproductif, l’idéal est de les avoir sur soi lors de l’entretien. Toute référence doit être fournie avec l’accord de l’intéressé.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp