L’univers vous a toujours passionné, et vous souhaitez l’explorer de plus prés ? L’astrophysique est peut-être faite pour vous !

Devenir astrophysicien demande des études poussées, afin d’acquérir de nombreuses connaissances sur l’astronomie, ainsi que la physique.

Ce métier passionnant vous fera découvrir l’univers, ses nombreux composants et phénomènes. Ce métier de l’espace, très convoité, vous permettra d’évoluer dans un cadre étoilé, avec un salaire motivant à la clé, et de nombreuses perspective d’avenirs.

Dans cet article, nous vous proposons un tour d’horizon complet sur le métier passionnant d’astrophysicien, entre formation, débouché et salaire.

Qu’est ce que l’astrophysique ?

L’astronomie est composée de nombreuses sciences, dont l’astrophysique, qui se consacre plus au coté physique de l’univers. L’astrophysique est la science des étoiles, qui étudie l’univers dans toute sa splendeur et son immensité, à l’aide de télescopes, de sondes et d’ondes radio.

La majeur partie du métier d’astrophysicien est l’observation des astres, comètes, galaxies, trous noirs, étoiles, et tous les autre composants de l’univers.

Un astrophysicien se consacrera aussi à la recherche, le classement des astres par composition, et même à la découverte, et l’élaboration de théories, pour expliquer divers phénomènes spatiaux.

Les astronomes ont aussi une formation d’astrophysique, pour mieux comprendre la composition de chaque astre.

Quelle formation pour devenir astrophysicien ?

Devenir astrophysicien est votre rêve, et si vous en faisiez une réalité ? L’astrophysique est à la porté de tous, il suffit de faire de bonnes études, et à vous la le métier des étoiles !

Le seul moyen de devenir astrophysicien est d’avoir son Bac.

Vous pouvez aussi découvrir :  Comment choisir la meilleure école du web à Paris ?

En effet, dans ce type de profession, il n’existe pas de formation alternatives au cursus d’étude normal.

Vous devez obligatoirement avoir un Bac + 8 pour devenir doctorant en astrophysique, suite à une formation académique.

La formation d’astrophysique commence à partir du master dans la plus part des universités.

Voici les formations universitaires disponibles, qui vous feront déboucher en astrophysicien :

  • Master physique et ingénierie spatiale ;
  • Master en astronomie et astrophysique ;
  • Doctorat en astrophysique.

Malheureusement les écoles d’ingénierie ne proposent pas encore de formation en astrophysique, le passage par l’université est donc obligatoire pour espérer devenir astrophysicien.

Généralement, suite à leurs études, les astrophysiciens sont recrutés par la CNRS, acronyme de « Centre national des recherches spatiales ».

Un astrophysicien peut aussi devenir professeur à l’université, consultant ou même chercheur dans le domaine de l’astronomie.

Combien touche un astrophysicien ?

Le salaire d’un astrophysicien dépend généralement de ses années d’expérience, ses compétentes dans le domaine, et surtout le poste occupé.

Un astrophysicien doit développer son pouvoir d’observation, de recherche, et de déduction afin d’être efficace, et espérer décrocher un travail de chercheur, professeur ou consultant.

Le pouvoir dans un bon astrophysicien, résulte dans ses compétences de documentation.

Si vous êtes intéressé par la formation d’astrophysique en université, voici combien peut toucher un astrophysicien par mois :

  • Un astrophysicien débutant a un salaire brut minimum de 1900 euros par mois.
  • En tant que professeur en université, spécialisé en astrophysique, le salaire brut par mois peut aller de 3000 à 7000 euros.
  • En tant que conférencier astrophysicien, vous gagnerez entre 2000 et 2500 euros.
  • En tant qu’astrophysicien chercheur dans la CNRS vous empocherez entre 2000 et 4500 euros, selon votre expérience.
  • Dans un cadre privée de type laboratoire ou centre de recherche spatial, le salaire est encore plus intéressant : 2700 euros par moi et plus.
Vous pouvez aussi découvrir :  C'est quoi la conscience professionnelle ?

En bref, pour un astrophysicien les débouchés sont nombreuses, et toutes aussi intéressantes, avec des salaires plutôt motivants, l’astrophysique est considérée donc comme un métier d’avenir.

Quelles sont les compétences exigées pour un astrophysicien ?

Chaque année, à peu prés 20 astrophysiciens sont diplômés en France, pourquoi pas vous ?

L’astrophysique est un métier passionnant, qui vous permettra d’avoir constamment la tête dans les étoiles, pour faire toujours des découvertes exceptionnelles.

Que vous soyez professeur en université, ou astrophysicien dans une enseigne spécialisée, l’univers sera un laboratoire à ciel ouvert.

L’astrophysicien ne travaille jamais seul, celui-ci est souvent accompagné de son équipe, pour explorer les étoiles, et faire aboutir ses recherches.

Voici quelques compétences exigées pour devenir un bon astrophysicien, en plus de la formation initiale en université :

  • Maitriser les différents logiciels informatiques, spécialisés dans l’astronomie ;
  • Être calé en math, en physique, et en sciences de l’univers ;
  • Avoir un bon esprit de déduction ;
  • Savoir observer, analyser et interpréter différents phénomènes spatiaux.

Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Qui sommes-nous ?

    Nous sommes un groupe de passionnés en science. Nous fournissons des articles du vulgarisation et des avis sur des formations ainsi que des compte rendu métier.

    Suivez-nous au fil de nos articles pour en savoir plus.



    Copyright Vocasciences.fr | Métiers, Formations et blog science.

    Mentions légales